Vitrage feuilleté, SP10, 44.2, gaz argon, … Ces termes vous sont étrangers ? C’est normal. Le vitrage est devenu un produit très technique qui peut répondre à des besoins différents : isolation, sécurité des personnes, anti-effraction,  Ce vocabulaire technique n’est généralement pas connu du grand public. Vous trouverez ci-dessous toutes les définitions nécessaires pour vous aider à faire le bon choix en fonction de vos attentes.

Auto-nettoyant

Vitrage ayant reçu un traitement spécifique qui lui d’utiliser l’action du soleil et de la pluie pour en décoller les poussières.

Double vitrage

Ensemble de 2 vitrages unis hermétiquement à l’aide d’un intercalaire, qui crée entre eux un espace. Celui-ci est rempli d’air déshydraté ou d’un mélange d’air et de gaz isolant (gaz argon). Par exemple, un double vitrage 4/16/4 (24 mm d’épaisseur totale) est composé de 2 verres de 4mm chacun, séparés par un espace intercalaire de 16 mm.

Gaz Argon

L’argon est un gaz neutre, non toxique et très isolant : sa conductivité thermique est 1,3 fois plus faible que celle de l’air et sa densité élevée limite les mouvements d’air dans le vitrage. Utilisé pour remplir l’intervalle entre les deux glaces d’un double vitrage, il améliore le coefficient de transmission thermique (par rapport à un double vitrage classqiue, c’est-à-dire sans gaz argon).

Protection des personnes

Vitrage conçu pour protéger le public d’un bâtiment. En cas de choc, le verre se brise mais ne casse pas, les éclats de verre restent accrochés ensemble comme le pare-brise d’une voiture. Ce type de vitrage est obligatoire dans certains cas d’allège ou de garde corps vitré.

Retardateur d’effraction

Vitrage dont la sécurité est améliorée pour augmenter la résistance à l’effraction. Il s’agit d’un vitrage feuilleté dont les films insérés entre les glaces du feuilletage sont particulièrement résistantes. La norme NF EN356 classe les vitrages sécurité en huit catégories ou niveaux de sureté : de P1 (niveau de base) à P8 (retardataire d’effraction).

Triple vitrage

Panneau de verre composé de 3 vitres et de 2 lames d’air. Plus isolant que le double vitrage, il est aussi plus lourd et moins lumineux. Son utilisation peut-être opportune pour ajouter un surplus d’isolation à vos fenêtres exposées plein nord.

Vitrage

Dalle de verre d’une fenêtre. Différents types de vitrage existent, aux épaisseurs et aux propriétés différentes.

Vitrage 44.2

Vitrage feuilleté composé de 2 verres de 4 mm assemblés par un intercalaire de polyvinyle de 0,38mm chacun. C’est un vitrage dit « protection des personnes » puisqu’il se fissure mais ne se brise pas en cas de choc.

Vitrage à isolation thermique renforcée (ITR)

Vitrage dont une face au moins a bénéficié d’un traitement particulier améliorant sa capacité isolante. On parle aussi d’un vitrage Faible Emissivité (FE). L’espace entre les deux (double vitrage) ou trois (triple vitrage) glaces qui le composent est rempli de gaz argon à hauteur de 90% et d’air.

Vitrage à isolation acoustique renforcée ou vitrage phonique

Vitrage spécialement conçu pour réduire, mais pas effacer totalement, les bruits entrant dans votre habitation par les fenêtres. Il se compose de deux glaces dont les épaisseurs différentes réduisent la propagation des ondes sonores.

Vitrage décoratif / imprimé

Vitrage non transparent, traité pour lui ajouter des motifs ou un grain. Ce type de vitrage est fréquemment placé dans les fenêtres de salle de bain ou WC, ou sur des portes d’entrée.

Vitrage SP10

Appelé aussi SP510, il s’agit d’un vitrage retardateur d’effraction, composé de deux verres de 4 mm et de 6 intercalaires en polyvinyle de 0,38mm chacun.

Vitrage feuilleté

Vitrage composé de plusieurs feuilles de verre collées entre elles par un film plastique transparent. Lorsque le verre se brise, les fragments restent maintenus ensemble (principe du pare-brise de voiture).